Informations Cheminee Poele

Feu Cheminee

Dans la foule des cheminées, poêles et autres chauffages, la définition de « cheminée » est plus ou moins devenue « chauffage qui arbore un feu, réel ou artificiel ». Aux côtés de la cheminée à bois d’antan, on distingue désormais des « cheminées » au gaz reproduisant le jeu de flammes d’un feu de bois, et des « cheminées électriques » qui simulent visuellement un feu traditionnel, mais fonctionnant comme des chauffages électriques.

Si la cheminée et son conduit demandent de multiples précautions lors de leur installation, et un ramonage à effectuer deux fois par an, l’âtre et son feu demandent eux aussi prudence et constant entretien.

Dangereux par nature, les véritables feux de cheminée sont désormais confinés, soit dans des inserts fermés, soit derrière des pare-feux, pour les cheminées les plus traditionnelles. Les foyers ouverts demandent la plus grande prudence ; les enfants adorent jouer avec le feu, projeter des objets dans la cheminée… Les animaux de compagnie adorent s’endormir devant un bon feu, mais les éclats d’étincelle peuvent toucher leur pelage. Et bien sûr, toutes les matières inflammables doivent impérativement être laissées hors de portée du feu : tapis, rideaux, livres – entre autres – pourraient être atteints par les étincelles.

Démarrer, entretenir un feu et un foyer ne s’improvise pas. On commence avec quelque chose qui se consume rapidement, comme des brindilles (en évitant notamment l’alcool à brûler, trop fortement inflammable) ; on placera les bûches une fois le feu commencé. On place souvent celles-ci sur des chenets qui les soutiennent, laissent passer l’air, et les empêchent de tomber ; les bûches changent de forme à mesure qu’elles brûlent, elles risquent donc de tomber hors de la cheminée - c’est pourquoi il est recommandé de placer une grille de protection : même si la bûche ne déclenche peu d’incendie, elle risque également d’enfumer la maison, causant intoxications à la fumée.

Les multiples accessoires accompagnant les cheminées, souvent regroupés sur le serviteur, ne sont pas de simples agréments esthétiques, ils doivent être régulièrement utilisés pour ajuster la position des bûches, nettoyer l’âtre, en retirer ou en aspirer les cendres.

Si vous êtes prêts à vous plier à toutes ces contraintes et à toutes ces précautions, lors de l’installation, à l’usage, et à l’entretien, alors vous pourrez profiter du feu de cheminée, du confort de sa chaleur, de sa convivialité, et du spectacle des flammes. Mais si ces règles vous paraissent trop contraignantes, les substituts modernes que sont les cheminées à gaz, au bioéthanol ou électriques, sauront vous apporter le même confort et (presque) le même spectacle, sans, peut-être, en avoir l’authenticité.



Laissez votre avis

Pseudo :
Email :
Être averti d'une réponse par email
cheminee-poele.com  © Copyright 2004-2008

Statistiques-fr.com, audit et statistiques de site